Goma/Dossier Coopec IMARA: Josué Mufula adresse une question orale avec débat au ministre des Finances et au directeur de la BCC

14 octobre 2020
Mufula1_0.jpg
Partager avec :

Quelques années après la liquidation de la coopérative de crédit Imara, de la Mutuelle de Crédits et d’Epargne du Congo, MECRECO et de la Banque Internationale pour l’Afrique au Congo,BIAC, Josué Mufula n’est pas resté sous silence.

Ce député national élu de la ville de Goma vient de saisir à bras le corps ce dossier et initie une action parlementaire à l’endroit du ministre congolais des Finances Publiques et le directeur général de la Banque Centrale du Congo, BCC.

Cette action parlementaire initiée par Josué Mufula vise notamment à fouiner dans les passé pour connaître les vrais mobiles de liquidation de ces institutions.

Préocupé par ce dossier, le député Mufula vient d’ouvrir une question orale avec débat, adressée aux deux hauts sommets des Finances Publiques en République Démocratique du Congo, pour obtenir gain des causes sur la gestion, dès l’ouverture jusqu’à la liquidation des certaines coopératives d’épargne et de crédit au pays.
Il motive sa question par le fait que toutes ces institutions d’épargne et de crédit ont été sous contrôle de la banque centrale, sous la tutelle du ministère des Finances Publiques.

L’honorable Mufula se dit personnellement être préoccupé par la situation des victimes, après que ces dernières aient adressé multiples mémos et pétitions qui selon lui, sont jusque là classés sans aucune suite favorable.

Ce dernier précise qu’introduire cette action parlementaire c’est dans le cadre des prérogatives lui reconnu par la loi congolaise.

Dans sa question orale, il demande aux concernés d’éclairer la présentation nationale sur ce sujet qui préoccupe plus d’une personne. Il leur demande aussi de contribuer à la recherche d’une solution urgente à même de soulager les victimes dont les économies sont à l’instant bloquées dans ces coopératives, depuis plus de 5 ans déjà, cas de la Coopec Imara.

Josué Mufula exige au directeur de la BCC et au ministre de tutelle de rassurer l’ensemble des épargnants victimes sur la sortie de cette crise mais surtout à quand le début du remboursement de leurs dépôts.

Disons qu’à part la question de la coopérative Imara, dans la question orale du député se trouve également celle liée à la liquidation de la Mutuelle de Crédits et d’Epargne du Congo, MECRECO et de la Banque Internationale pour l’Afrique au Congo, BIAC.

Partager avec :

A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter