Ramassage d’armes à Goma: Une arme AK-47, sept chargeurs garnis et plusieurs effets militaires, bilan du premier jour

11 novembre 2020
IMG-20201111-WA0085.jpg
Partager avec :

La campagne de ramassage d’armes détenues illégalement dans la ville de Goma et ses environs a été lancée ce mercredi 11 novembre 2020. C’était au terrain de Don Bosco, à Ngangi dans le territoire de Nyiragongo, près de la ville de Goma en province du Nord-Kivu.

Initiée par Patrick Munyomo, député national élu de Goma, cette campagne vise à sécuriser la ville volcanique qui traverse un épisode très noir avec des cas des tueries et assassinats ciblés dont sont victimes les paisibles populations.

Ayant procedé au lancement de ladite campagne, gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita appelle les détenteurs illégaux d’arme de déposer leurs armes avant que la durée de cette campagne n’expore.
Cependant, il rassure qu’ils ne feront objet d’aucune poursuite judiciaire en cas d’un dépôt volontaire. Mais, après la campagne de ramassage, tout celui qui sera attrapé avec une arme ou tout autre effet militaire sera poursuivi par le gouvernement congolais a-t-il rassuré

De son côté, Patrick Munyomo initiateur de ce projet, il est inscrit dans la vision du chef de l’état celle de pacifier la région de l’Est en général et la ville de Goma en particulier.

Il appelle la population à le tenir main forte pour la réussite de cette campagne, qui ne s’arrêtera que jusqu’à ce que la sécurité totale revienne dans la ville de Goma.

Après avoir déposé l’arme qu’il détenait, un jeune de Ngangi qui s’est confié à Kinshasatimes.net rassure qu’il détenait cette munition pour venger la mort de ses parents.

« mes parents étaient tués dans la guerre du M23 et je connais celui qui les avait tué. Cette grenade que je viens de remettre, je l’avais trouvé pendant cette guerre et je comptais aussi venger un jour la mort de mes parents. Je voulais l’exploser sur sa maison et sur lui même. Mais comme j’ai entendu ce message, j’ai décidé de le remettre au près des autorités pour contribuer à la paix dans notre ville ” a-t-il fait savoir.

La première phase de cette campagne est financée à la hauteur de 50.000$ par la fondation portant le nom de l’initiateur de ce projet. D’où, pour une arme AK-47 et de gros calibres le détenteur sera récompensé entre 100 et 150$ , mais pour tout autre effet militaire; chargeur, grenade, et autre le montant sera évalué entre 20 et 100$.

À noter que cette campagne se déroulera sur quatre site disséminé à Goma et dans le territoire de Nyiragongo.

Partager avec :

A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter