RDC: Le Front Commun pour le Congo peaufine des nouvelles stratégies pour récupérer tout ce qu’il a perdu

4 janvier 2021
fcc rdc
Partager avec :

Le Front Commun pour le Congo, FCC, a réuni entre le samedi 02 et dimanche 03 janvier 2021, les présidents des regroupements et partis politiques qui demeurent fidèles à l’autorité morale de cette famille politique, l’ancien président Joseph Kabila. L’objectif était d’évaluer la situation politique au pays après la rupture de la coalition FCC-CACH et définir des stratégies pour éviter le chavirement du bateau FCC avec l’annonce de la création de l’Union sacrée de la nation par le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi.

De cette rencontre, il est ressorti que le retrait de l’UDPS, parti du président de la république, de la coalition FCC-CACH n’allait pas créer de crise institutionnelle au vu des résultats des récentes élections législatives.

Pour le FCC, la crise politique que traverse la pays, actuellement est alimentée par la famille politique du Chef de l’Etat. Le FCC dit dénoncer le forcing opéré par le Chef de l’Etat en désignant un informateur pour identifier une majorité parlementaire qui existe déjà.

« Le FCC dénonce et s’inscrit en faux contre la tendance consistant à faire du Président de la République la source de légitimation des autres institutions de la République que sont le Parlement, le Gouvernement et les Cours et Tribunaux. Le FCC condamne en conséquence la désignation unilatérale par le Président de la République d’un Informateur chargé d’identifier une majorité parlementaire qui existe déjà depuis l’entame de la législature en cours, en l’absence de la destitution ou de la démission du Premier Ministre en exercice ou de nouvelles élections législatives, conditions sine qua non stipulées par l’article 78 al. 2ème de la Constitution. Le FCC s’opposera de toutes ses forces à la dérive totalitaire ainsi qu’aux incitations subséquentes à la haine sur base d’appartenance ethnique et/ou politique. Le FCC s’associera néanmoins à toutes les initiatives visant à consolider la jeune démocratie congolaise », peut-on lire dans la déclaration qui a sanctionné cette rencontre.

Le Front Commun pour le Congo appelle tous les congolais à ne pas tolérer, ce qu’il qualifie, de recul démocratique.

Pour rappel, depuis l’annonce de la création de l’union sacrée de la république, le FCC, se voit abandonné, du jour le jour, par certains de ses députés.

Partager avec :

A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter