Ituri : 9 officiers supérieurs des FARDC arrêtés pour malversations et malversations

22 juillet 2021
image_editor_output_image858017062-1626966702744.jpg
Partager avec :

Au total neuf officiers supérieurs des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont été arrêtés mercredi 21 Juillet dérnier et mis à la disposition de l’auditorat militaire pour « malversations et détournements avérés » des fonds publics destinés à l’armée pour l’accomplissement de sa mission régalienne. L’information est livrée par le porte-parole de l’Inspectorat Général des FARDC, Gerry Gbelo Pazonga

Il s’agit notamment du colonel Landu Walter, commandant adjoint en charge de l’administration et logistique à la 32ème région militaire, Colonel Diama Josué, directeur régional du service d’éducation civique et actions sociales (SECAS), lieutenant-colonel Mukanda Salebombo, directeur administratif, lieutenant-colonel Kinfuta, T4 du secteur opérationnel Ituri, Major Sadiki Delphin, commandant de la base logistique régionale de la 32ème région militaire, Commissaire Supérieur Principal Kambulwa Mulwe Laurent, assistant du Vice-Gouverneur de l’Ituri, lieutenant-colonel Love Zaula, T2 secteur Ituri et le capitaine Patrick Kimenesa, secrétaire à la 32ème base logistique régionale.

A l’en croire, cette opération a eu lieu après l’audit mené par la délégation de l’insectorat général des FARDC sous la conduite du Général d’armée, Amisi Kumba Gabriel dit Tango Four à la commission d’achat en cette période de l’État de siège de la 32ème région militaire. Une commission composée de l’état-major, base logique régionale, secteur opérationnel Ituri, direction régionale d’éducation civique et actions sociales.

Dans son compte-rendu mi-parcour, le major Gerry Gbelo Pazonga a fait savoir que les auteurs de ces actes ont été dénichés aprèss contrôle et vérification de l’authenticité des documents référentiels des fonds et certaines pièces justificatives, où certaines anomalies, preuves de malversations et détournements avérés ont été enregistrées.

 » Ces détournements des fonds publics destinés à l’armée pour l’accomplissement de sa mission régalienne, ternissent l’image des forces de défense et de sécurité. Pour mettre fin à toutes les pratiques d’antivaleur qui ternissent l’image de l’armée les auteurs de ces détournements à la 32ème région militaire sont mis à la disposition de la justice à l’auditorat militaire et mis en prison pour répondre de leurs actes sur ordre de l’inspecteur général des FARDC »

Affirmant que ce contrôle continue, il s’est dit confiant que tous les auteurs des détournements seront dénichés.

Christelle Kabanda


Partager avec :

A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter

[contact-form-7 id= »2056″ title= »Newsletter form »]