Kinshasa : À Makala et Ndolo le conditions de vie de détention son « inacceptables »

11 juin 2021
Centre-Penitentiaire-Makala.jpg
Partager avec :


Les conditions de détention à la prison centrale de Makala et à celle de Ndolo dans la ville de Kinshasa sont de plus déplorables et inacceptables. Le ministre des Droits humains, Albert-Fabrice Puela, l’a déclaré le jeudi 10 juin, à l’issue de sa toute première visite de travail sur place.

Pour le ministre Puela, il faut des solutions urgentes pour désengorger ces deux établissements pénitentiaires, en surpeuplement :

« Nous en gardons la primaire de notre constat à l’autorité compétente. Ce qui est sûr, les conditions de détention sont les plus déplorables. Très déplorables et il importe que des décisions urgentes soient (prises) pour désengorger les deux prisons les plus importantes de notre pays ».

Pour la prison centrale de Makala, construite pour mille cinq-cents personnes, elle «regorge à ce jour, de plus neuf mille pensionnaires. Malgré la grâce présidentielle accordée à certains détenus, on se retrouve avec huit mille quatre-cent quarante. C’est trop ! C’est l’overdose ! c’est inhumain ! surtout en cette période de la 3eme vague de la pandémie qui décime la population».

A la prison militaire de Ndolo, poursuit-il, «d’une capacite de cinq cent quarante, mais nous avons deux mille soixante pensionnaires, civils, militaires, femmes y compris, c’est inacceptable ! c’est inadmissible ! Il nous revient de trouver les mesures les plus urgentes pour désengorger ces prisons ».

 

Leave a Reply

Partager avec :

A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter