Sud-Kivu: des forums à l’intention des médias locaux et nationaux pour faire connaître les avancées du PICAGL

13 avril 2021
image_editor_output_image594161768-1618334262182.jpg
Partager avec :

Il vient de se tenir à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu un forum couplé d’une conférence de presse à l’intention des médias locaux et nationaux élargi aux acteurs de la société Civile dans le cadre du Projet Intégré de Croissance Agricole dans les Grands Lacs (PICAGL).

Selon le chargé de Communication au PICAGL, Bob Katay Tsheke, l’objectif est d’assurer une large diffusion des activités du PICAGL dans la zone d’intervention, mais aussi mettre à la portée des professionnels des médias les avancées du projet au premier trimestre 2021.

Bob Katay a au cours de ce premier forum indiqué que l’idée est venu de l’intérêt qu’accordent les populations bénéficiaires, notamment les jeunes, la Société Civile et les députés provinciaux qui à travers diverses déclarations dans les médias et autres actions sur terrain s’interrogent plusieurs questions sur les réalisations du PICAGL, plus particulièrement sur les travaux de réhabilitation des routes de desserte agricole et de la production du riz.

Il dit avoir effectué une descente sur terrain pour s’enquérir de l’évolution des dits travaux ainsi que la coupe et distribution des boutures de manioc aux ménages et il ressort de celle-ci que plusieurs avancées sont observées mais qui malheureusement ne sont pas connues par le grand public. D’où le fait pour le Projet d’organiser ce forum de médias afin d’informer images à l’appui, l’ensemble de la population bénéficiaire des avancées du projet à ces jours.

 » L’autre souci est de mettre à la disposition de la presse les principales informations relatives à la mise en œuvre du projet au premier trimestre 2021″ a-t-il insisté

Pour ce premier numéro de ces forums, le chargé de communication du PICAGL a expliqué aux journalistes et acteurs sociaux présents que malgré le temps imparti des activités , le projet continu son bon homme de chemin.

Celui-ci a fait savoir que des activités champêtres continuent à être exécutées dans le cadre de la multiplication des semences sur toutes les chaînes de valeur du projet, à savoir Riz, Lait, Manioc et autres.

Pour ce qui est du Riz par exemple, il a été démontré que 528 tonnes sont stockées et prêtes à être disséminées dans les ménages pour la culture.

Pour ce qui est du manioc, il s’avère que 551 hectares sont utilisés pour la multiplication des boutures qui également seront distribuées aux ménages.

Pour le volet de réhabilitation des infrastructures, notamment les routes de desserte agricole, Bob Katay s’est dit flatté de voir que les travaux en cours sur différents axes se déroulent normalement, malgré certaines erreurs rapportées sur l’axe Amsar-Birava et que une fois terminés les ouvrages seront remis, promettant des corrections pour les erreurs rapportées.

Abordant la question liée au temps imparti au projet, le chargé de communication du PICAGL a expliqué aux participants que compte tenu de l’intérêt du projet en faveur de la population, la coordination nationale a saisit la Banque mondiale pour obtenir un rallongement du celui-ci. Une demande qui jusqu’ici n’a pas encore été répondue selon lui, car dit-il, la Banque mondiale a exigé que le Gouvernement congolais écrive officiellement pour solliciter le dit rallongement, chose qui pourrait se faire dans les jours prochains.

A noter que ce forum est élargi aux acteurs de la Société Civile, le Conseil Provincial de la Jeunesse et aux acteurs des mouvements citoyens du Sud-Kivu.

Christelle Kabanda

Christelle Kabanda


Partager avec :

A propos de nous

Nous sommes un média d’information générale avec une offre axée sur l’actualité politique, économique, sécuritaire, culturelle et sportive de la RDC. Notre traitement de l’information est
descriptif tout en privilégiant la profondeur. Ce qui permet de mieux cerner l’actualité, alliant le factuel à de l’analytique


Apt. 20, Immeuble Virunga 34, Blvd du 30 Juin, Gombe

+243 84 333 3600



Newsletter